Côte D'ivoire : Abidjan - Cocody - Angré Château
+225 08 47 00 60
parolededieu@actes13.com

Toi, suis-moi

Jésus le Salut qui vient du Ciel

                                                              TOI, SUIS-MOI

                                   Jésus et le jeune riche Télécharger en PDF

Suivre Jésus, c’est avoir uniquement les yeux portés sur Lui et marcher selon sa parole.

                                            L’esprit de l’apôtre Pierre

La vie de Pierre doit servir aux chrétiens de témoignage afin d’éviter certaines erreurs. Il a posé des actes positifs par contre il a eu beaucoup d’actes négatifs pendant sa marche avec Jésus. Parfois il contestait la parole du Seigneur :

Lorsqu’il eut cessé de parler, il dit à Simon: Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. Simon lui répondit: Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet (Luc 5 : 4-5).

Au moment où le Seigneur devait mourir à la croix, Pierre a dit que cette mort n’aura pas lieu. Alors que c’est par la mort et la résurrection de Jésus que nous devons être sauvés :

Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas. Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! Tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes (Matthieu 16 : 21-23).

Quand Pierre s’est soumis à la parole du Seigneur, Pierre et ses frères ont pris une grande quantité de poissons, et le filet fut rompu (Luc 5 : 6).

Laissons-nous conduire par l’Esprit du Seigneur qui nous a appelés à sa gloire éternelle. Christ doit prendre le contrôle de notre vie, du ministère auquel nous sommes appelés. Il nous mettra sur le bon chemin. Pierre ne sachant que Jésus a pouvoir sur les poissons ; il lui a parlé de son expérience de pêche de nuit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. Pierre s’est limité à son expérience de pêche sans savoir qu’il était devant le Créateur. Selon lui, le meilleur temps favorable pour pêcher est celui de la nuit. Or, s’ils sont revenus de la mer sans rien pris ; alors ce n’est pas si évident d’en avoir le jour. Mais très rapidement, il se ressaisit sachant qu’il parlait avec le Grand Maître. C’est pourquoi il a dit : mais, sur ta parole, je jetterai le filet.

Après la pêche miraculeuse avec Jésus, Pierre et ses frères prirent la décision de suivre le Christ et de tout abandonner. Ils ont laissé leur barque et filet car le Seigneur appelle Pierre à une nouvelle tâche ; celle d’être pêcheur d’hommes, gagner des âmes pour le Ciel (Luc 5 :10).

     Le retour de Pierre à la pêche

Jésus Pierre poisson suis moiOr Pierre qui avait tout abandonné pour suivre Jésus ; décida de retourner à la pêche juste après la résurrection de Christ. Il dit aux autres apôtres qu’il allait pêcher.

Simon Pierre leur dit: Je vais pêcher. Ils lui dirent: Nous allons aussi avec toi. Ils sortirent et montèrent dans une barque, et cette nuit-là ils ne prirent rien (Jean 21 :3).

Suivre Jésus, c’est obéi à sa parole, à son appel, c’est marché dans sa parole. Dans la vocation de Pierre, Jésus lui a dit qu’il sera pécheur d’hommes (Luc 5 :10). Jésus l’a établi comme bâtisseur et celui qui doit exercer un ministère du combat spirituel et de délivrance. Jésus lui a dit :

Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux (Matthieu 16 :18-19).

                                Comment Pierre a failli rater sa vocation ?

Pierre dit : Je vais pêcher et  les autres apôtres dirent aussi : Nous allons aussi avec toi (Jean 21 : 3).

Pierre a renié trois fois son maître par la peur car il craignait d’être crucifié comme Christ. Mais il se repentit très rapidement avec larmes. Aussi, il abandonna son ministère de pêcheurs d’hommes pour retourner à son activé de pêcheur de poissons. Il ne s’était pas convenablement attaché à l’œuvre de Dieu. Il était un serviteur éparpillé en esprit. Il n’avait pas mis l’accent sur ce qui prime et qui demeure éternel ; c’est-à-dire le salut des âmes et le salut de sa propre âme. Son erreur et son envie de retourner à la pêche ont amené les autres disciples à le suivre dans sa vie passée. Ils sont repartis reprendre la barque et les filets qu’ils avaient abandonnés pour suivre Jésus. Ils ont repris le travail de nuit. Mais le résultat ne fut pas de même comme le premier jour avant de suivre Jésus. Ils avaient pêché toute la nuit sans rien avoir. L’apôtre marchait selon son expérience et sans aucune foi en Jésus.

Il leur dit : Jetez le filet à droite de la barque, et vous en trouverez.Pierre était appelé à gagner des âmes comme Jésus l’a ordonné : Tu seras un gagneur d’hommes. Son ministère de gagneurs d’hommes s’est manifesté pour la première fois au jour de la Pentecôte. Il prêcha et gagna des milliers d’âmes à Christ: Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes (Actes 2 : 41). Aussi, il était appelé à bâtir l’Eglise (Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle) puis pour l’édification du corps du Christ (Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières – Actes 2 : 42). En plus de l’œuvre d’Evangélisation, Pierre avait reçu aussi l’onction pour la délivrance des âmes. Dieu l’avait oint pour opérer des miracles. Il opéra des miracles extraordinaires. C’est ainsi qu’un jour à l’heure de la prière où il se rendait au temple avec Jean ; il pria pour un paralytique assis devant le temple qui mendiait sa pitance quotidienne :

Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l’heure de la prière: c’était la neuvième heure. Il y avait un homme boiteux de naissance, qu’on portait et qu’on plaçait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle, pour qu’il demandât l’aumône à ceux qui entraient dans le temple. Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l’aumône. Pierre, de même que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit: Regarde-nous. Et il les regardait attentivement, s’attendant à recevoir d’eux quelque chose. Alors Pierre lui dit: Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes; d’un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. Tout le monde le vit marchant et louant Dieu (Actes 3 :1-9).

 Pierre avait aussi prié pour la résurrection de Tabitha Dorcas quand elle était morte. Il était aussi un véritable enseignant de la parole de Dieu (voir première et deuxième de Pierre). Et ce grand gagneur d’âmes va aussi plus vite abandonner l’évangélisation. Mais Dieu va vite le rappeler à l’ordre lorsque Corneille a été visité par un ange du Seigneur ; Dieu le ramena à son premier appel qui est l’Évangélisation. Pierre prêcha aux païens qui furent sauvés puis baptisés du Saint-Esprit. Ils parlèrent tous en langue :

Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens. Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. Alors Pierre dit: Peut-on refuser l’eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous? Et il ordonna qu’ils fussent baptisés au nom du Seigneur. Sur quoi ils le prièrent de rester quelques jours auprès d’eux (Actes 10 :44-48).

                      Pierre marcha par expérience et sans la foi en Christ

Pierre retourna à la pêche de nuit mais il revint sans rien prendre. Dans sa désobéissance, il n’avait pas fait comme Christ qui a dit : avance en pleine eau.

                                     Pierre rencontre de nouveau Jésus

  Jésus revint au bord de l’eau auprès des apôtres après la résurrection. Les apôtres avaient abandonné la mission pour retourner à la pêche. Jésus fit encore un autre miracle de pêche. Le deuxième miracle ne fut pas de la même manière. Cette fois-ci : Jésus leur dit: Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons (Jean 21 :6). Le Seigneur s’est révélé à eux comme étant le Dieu capable de tout. C’est un Dieu qui n’a aucune limite dans tout ce qu’il fait. Alors pour amener Pierre à la véritable conversion ; Jésus lui posa trois fois la même question : Simon, fils de Jonas m’aimes-tu? A la troisième fois, Pierre fut attristé au-dedans de lui. Cette tristesse a conduit Simon Pierre à la repentance et à la véritable conversion. Par ailleurs, Paul a exhorté l’Eglise de Corinth à avoir la tristesse selon Dieu et non celle qui vient du monde. Il a écrit ceci : En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort (2 Corinthiens 7 :10). Pierre a vite compris que le Seigneur voulait le faire comprendre sa démission à sa vocation. C’est pourquoi, Jésus l’amène à le suivre : Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Et ayant ainsi parlé, il lui dit: Suis-moi.

                                            Suivre Jésus sans se laisser distraire

Pierre a demandé au Seigneur ce qui arriverait à Jean. Mais Jésus ne voulant pas qu’il se préoccupe de la vie de Jean mais le plus important c’est de suivre le maître. C’est la raison pour laquelle il lui dit: Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Toi, suis-moi. Malheureusement nous assistons ces cas de situations entre nous frères et sœurs en Christ. Au lieu de suivre Jésus et faire son œuvre ; certains chrétiens se mettent à critiquer, à calomnier leurs frères. C’est pourquoi Paul a dit à Timothée :

  Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère (2Timothée 4 :1-5).

                                        Ne suivez pas Jésus dans la convoitise

Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit: Voyez-vous tout cela? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée (Matthieu 24 :1-2).

Les apôtres ont été séduits par l’œuvre architecturale du temple au lieu de suivre Jésus. Ils font remarquer à Jésus les constructions du temple, les œuvres faites de mains d’hommes. En effet, suivre Jésus, c’est porter les regards sur lui, Jésus est le Temple vivant. Suivre Jésus, ce n’est pas se laisser attirer par des choses de ce monde : les belles voitures, la richesse de ce monde, les belles maisons… Jésus est le seul chemin à suivre. Il a dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ‘ Jean 14 :6).

Suivre Jésus, il y a des moqueries, des injures, des humiliations, des épreuves et des attaques de l’ennemi. Toutefois portons sur Lui nos regards.  A SUIVRE…

Télécharger en PDF

 

TRANSFERT D’ARGENT POUR SOUTENIR LE MINISTÈRE

    ecobankVirement Bancaire:   ECOBANK –  COTE D’IVOIRE

Bénéficiaire ou NOM DU COMPTE:    ISIDORE D’OLIVEIRA

NUMERO DU COMPTE:            120839282001

IBAN:     CI93  CI05  9010  3212  0889  2820  0125

CODE BANQUE:  CI059

CODE SWIFT:  ECOCCIAB

Pays : Côte D’Ivoire

NB: Pour tout envoie, veuillez communiquer LES REVERENCES D’ENVOIE aux: Cel /      Whatsapp : 00225 08 47 00 60  /  E.mail: livredevie@actes13.com /  parolededieu@actes13.com       

                       

          western union money gram WESTERN UNION    /  MONEY GRAM

          Nom:     ISIDORE   –   Prénom:   D’OLIVEIRA

          Pays:         Côte D’Ivoire

                         

                                TRANSFERT MOBILE – COTE D’IVOIRE

         orange moneyORANGE MONEY:    (+225) 08 47 00 60

        Mobile money MTNMOBILE MONEY (MTN): (+225) 45 64 04 28

           FLOOZ MOOVFLOOZ ( MOOV): ( +225…………..)

Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :