Côte D'ivoire : Abidjan - Cocody - Angré Château
+225 08 47 00 60
parolededieu@actes13.com

LA COMPLAISANCE DÉTRUIT L’OEUVRE DE DIEU

Jésus le Salut qui vient du Ciel

LA COMPLAISANCE DÉTRUIT L’OEUVRE DE DIEU

TEXTE DE BASE:  Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en s’emparent ( Matthieu 11:12)

La complaisance vient du verbe complaire. Selon le dictionnaire, Complaire à quelqu’un, c’est lui être agréable en s’associant à ses goûts, à son humeur, à ses sentiments.

Dans le service de Dieu, il faut avoir un caractère selon l’Esprit afin d’échapper à la complaisance. La complaisance est un défaut qui détruit le ministère et l’oeuvre de Dieu. Celui qui sert Dieu doit surpasser ces choses élémentaires que le diable utilisent très souvent pour déstabiliser l’Eglise. A l’Eglise primitive, les apôtres affrontaient publiquement tous ceux qui voulaient les intimider. Il est écrit: Et les ayant appelés, ils leur défendirent absolument de parler et d’enseigner au nom de Jésus. Pierre et Jean leur répondirent: Jugez s’il est juste, devant Dieu, de vous obéir plutôt qu’à Dieu; car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu ( Actes 4:18 ) .  Dans Actes chapitre cinq les versets  vingt huit et vingt neuf; le sacrificateur leur a défendu de ne plus annoncer la Parole de  Dieu en disant ceci: Ne vous avons-nous pas défendu expressément d’enseigner en ce nom-là? Et voici, vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement, et vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme! Pierre et les apôtres répondirent: Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

Dans le jardin d’Eden, la colère de Dieu n’a pas épargné Adam et Ève quand ils ont péché. Il les a chassés du jardin en mettant à l’orient du jardin des Chérubins pour garder le chemin  de l’arbre de  vie ( Genèse 3: 24). En effet, Dieu a  agit dans sa colère pour les juger dans leur désobéissance. L’Éternel n’a pas satisfait leur désir mais plutôt en leur montrant qu’il est aussi un feu dévorant. La colère de Dieu à l’égard de l’homme montre sa justice et la haine du péché.

Nous devons faire la volonté de Dieu même s’il y a parfois certaines situations de pitié, de relation amicale ou fraternelle, de classe d’âge et d’Intérêt. Depuis la fondation du monde; Dieu n’a pas eu de sentiment envers les pécheurs. La réprimande était parfois sévère; Dieu humiliait certains et tuait d’autres pour que sa colère soit apaisée. Lorsque Acan a volé l’argent, le lingot d’or et les vêtements; Il fut lapidé à mort ainsi que toute sa famille. Dieu pouvait punir uniquement Acan mais à cause de lui toute sa maison a péri ( Josué 7:18-26). En Israël, le méchant était toujours ôté du milieu des justes afin de sauver une génération d’hommes et de femmes justes. Raison pour laquelle l’apôtre Paul a donné aussi cette recommandation à l’Eglise: Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous. A chaque fois  que le péché atteint son plus haut niveau, Dieu exterminait les pécheurs pour sauver les justes.

Depuis le temps de Noé, toute la terre a été anéantie par les eaux du déluge dont huit personnes furent sauvées; Dieu n’a cessé d’extirper les méchants par son jugement. Ce fut aussi le cas de Gomorrhe et de Sodome qui les a consumés par le feu du ciel.

Ce message ne va pas à l’encontre du message qui dit d’aimer nos ennemis. Il s’agit du danger que court bon nombre de serviteurs et même le peuple de Dieu qui laissent la légèreté prendre le dessus. Plusieurs serviteurs de Dieu ont échoué et d’autres sont morts à cause de la complaisance. Un homme de Dieu doit avoir un esprit de force, d’amour et de sagesse sans se laisser guider par qui que se soit ( 2 Timothée 1:7 ). C’est pourquoi Paul a dit à Timothée: Que personne ne méprise ta jeunesse; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté  (1 Timothée 4:12). La rigueur doit être le socle de son ministère car Dieu n’aime pas les lâches ( Apocalypse 21:8 ).

Mais je ne parle pas d’un esprit de domination. Le peuple doit avoir du respect pour son pasteurs ainsi que les autres responsables de l’Eglise.

Une autre manière qui détruit l’oeuvre de Dieu est la familiarité. Quand la familiarité s’installe entre la famille pastorale et les fidèles; généralement il y a plus de respect et de considération. Un homme de Dieu et sa famille ont besoin d’intimité. en effet, refusez d’héberger des personnes n’est pas un péché. Par complaisance, des couples chrétiens ont logés des sorciers, des mystiques qui ont été envoyés par le monde des ténèbres pour contrôler leur vie et mener la vie difficile. C’est pourquoi, il faut avoir le discernement. Alors ce message vient éclairer et orienter ceux qui sont parfois face à des situations qui les troubles. Parfois en agissant ainsi nous pensons péché contre Dieu. Alors que l’ennemi abuse de nos sentiments pour détruire la vie des enfants des pasteurs, l’Église et beaucoup d’autres choses. Il faut obéir à la voix du Saint-Esprit qui vous dit de ne pas se laisser séduire ou influencer. La plupart nos sentiments humains remportent sur la décision de Dieu. Quoiqu’il en soit nous récolterons le fruit de notre désobéissance. Il est écrit: …Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers ( Samuel 15:22). Sachez que le jugement n’est pas égal au pardon de Dieu. Il pardonne mais il punit aussi.

                                                                                      Sur le plan humain

Dans la formation des soldat, la sensation de pitié n’existe pas. Soit vous abandonnez ou soit vous subissez.  Sur le plan chirurgical, les docteurs ne tiennent pas contre de la douleur dont le patient souffre. Ils déchirent le ventre, ouvrent le crâne, découpent des parties humaines endommagées sans tenir compte de l’handicape que la personne pourrait avoir plus tard.

Ce n’est une doctrine pour tuer ou détruire mais c’est la mise de en pratique de la parole de Dieu pour être violent pour réussir le ministère pour sauver des vies.

                                                                                          Jésus ne fut pas épargné

Au moment où  Jésus traversait des moments les plus douloureux de son ministère; Dieu le Père s’est détourné de lui à la croix. Christ ayant sur lui tous nos péchés; n’était pas digne d’être regardé  à la croix. Le Père l’a laissé subir toutes ses douleurs atroces afin que nous soyons sauvés. Par amour pour son fils, Il pouvait le sauver de la croix. Mais il a préféré qu’Il souffre pour nos iniquités. C’est pourquoi Ésaïe a prophétisé en disant: Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche ( Ésaïe 53:3-7). Après la mort, Jésus revint à la vie trois jours après.

                                                                                 Jésus monte sur l’ânon

Le choix de l’ânon pour rentrer à Jérusalem montre bien que parfois il faut laisser nos sentiments de côté et faire ce que Dieu nous demande. Jésus a laissé l’ânesse pour s’asseoir sur l’ânon, le petit de l’ânesse pour faire son entrée triomphale sur Jérusalem. Cependant, Jésus pouvait se faire beaucoup d’idées au vue de la réaction des hommes pour monter sur l’ânesse; car elle est robuste.Jésus pouvait penser ainsi: Que diront le propriétaire et les autres de mon comportement à l’égard de l’ânon, le petit de l’ânesse qui est si fragile. Mais Christ est monté sur l’ânon afin que la prophétie messianiques s’accomplissent: Sois transportée d’allégresse, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici, ton roi vient à toi; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un âne, le petit d’une ânesse (Zacharie 9:9). Jésus est monté sur l’ânon car sa Royauté incontestable. Dieu ne partage pas sa gloire à un homme. C’est un ânon que personne n’est assise dessus parce que Jésus est le Roi des rois, le Seigneurs des seigneurs.

                                                                                   Le jugement du roi Hérode

                                                                                           Hérode frappé de vers

Pour briser l’orgueil des païens et pour susciter sa crainte dans leur cœur; l’ange de Dieu frappa Hérode de vers et il mourut. Il envoya les vers de l’enfer pour le ronger vivant lorsque le peuple disait qu’il était dieu. Il est écrit: A un jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement. Le peuple s’écria: Voix d’un dieu, et non d’un homme! Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers. Par conséquent notre Dieu est très violent contre celui se lève contre Son Saint Trône. Il a dit:  Je suis l’Éternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles ( Ésaïe 42:8).

Le jugement de Dieu accompagne le ministère d’une manière et d’une autre. Il peut même s’abattre sur l’homme de Dieu lui-même s’il désobéit à son maître qui l’a choisi. Dieu ne fait acception des personnes comme il est écrit: Car l’Éternel, votre Dieu, est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et terrible, qui ne fait point acception des personnes et qui ne reçoit point de présent ( Deutéronome 10:17 ). Alors les serviteurs de Dieu doivent exercer le jugement de Dieu contre quiconque veut s’attaquer à leur ministère. Dieu lui-même  a jugé Satan qui s’est rebellé contre Lui: Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations ( Ésaïe 14:12)!

Parfois nous ne jugeons pas nos ennemis qui méritent d’être jugement à cause du sentiment. En effet, Dieu Dieu n’a pas épargné le roi David et son peuple lorsque David a fait le dénombrement excité par Satan. Dieu envoya son ange pour lui présenter trois fléaux comme jugement de Dieu (1 Chroniques 21:1-14).

Pendant le ministère de l’apôtre Paul, Elymas le sorcier, le faux prophète, fils du diable comme Paul l’a décrit s’est fortement opposé à la parole de Paul. Il empêchait ceux qui veulent écouter le message de Paul. Alors l’apôtre Paul proclama une parole de condamnation sur lui et devint instantanément aveugle. Après cet acte, le proconsul Sergius Paulus se convertit au Seigneur Jésus. Lisons: Mais Élymas, le magicien, -car c’est ce que signifie son nom, -leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint Esprit, fixa les regards sur lui, et dit: Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur? Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui, et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider. Alors le proconsul, voyant ce qui était arrivé, crut, étant frappé de la doctrine du Seigneur ( Actes 13:8-11). C’est ainsi que les sorciers qui lancent défi aux chrétiens doivent être jugés. Parfois nous croyons que nous sommes plus amour que Dieu. Il juge toujours les méchants et surtout ceux qui s’opposent à sa parole. Souvent le jugement de Dieu amène certaines personnes à se convertir. 

Moïse n’entre pas à la terre promise à cause de la complaisance  

Moïse n’entra pas à Canaan parce qu’il a obéit à un peuple incrédule au lieu d’écouter la voix de Dieu. 

En ce temps-là, j’implorai la miséricorde de l’Éternel, en disant: Seigneur Éternel, tu as commencé à montrer à ton serviteur ta grandeur et ta main puissante; car quel dieu y a-t-il, au ciel et sur la terre, qui puisse imiter tes œuvres et tes hauts faits? Laisse-moi passer, je te prie, laisse-moi voir ce bon pays de l’autre côté du Jourdain, ces belles montagnes et le Liban. Mais l’Éternel s’irrita contre moi, à cause de vous, et il ne m’écouta point. L’Éternel me dit: C’est assez, ne me parle plus de cette affaire ( Deutéronome 3:23-26). Le Prophète n’est point arrivé à la terre promise à cause de la complaisance. Le peuple l’avait tellement accablé et troublé; et dans sa colère il frappa le rocher au lieu de lui parler comme l’avait recommandé l’Éternel. Voilà ce que l’Éternel a dit à Moïse lorsqu’il a écouté le peuple par complaisance:

L’Éternel parla à Moïse, et dit: Prends la verge, et convoque l’assemblée, toi et ton frère Aaron. Vous parlerez en leur présence au rocher, et il donnera ses eaux; tu feras sortir pour eux de l’eau du rocher, et tu abreuveras l’assemblée et leur bétail. Moïse prit la verge qui était devant l’Éternel, comme l’Éternel le lui avait ordonné. Moïse et Aaron convoquèrent l’assemblée en face du rocher. Et Moïse leur dit: Écoutez donc, rebelles! Est-ce de ce rocher que nous vous ferons sortir de l’eau? Puis Moïse leva la main et frappa deux fois le rocher avec sa verge. Il sortit de l’eau en abondance. L’assemblée but, et le bétail aussi. Alors l’Éternel dit à Moïse et à Aaron: Parce que vous n’avez pas cru en moi, pour me sanctifier aux yeux des enfants d’Israël, vous ne ferez point entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne ( Nombres 20:7-12). 

Moïse vit de loin la terre promise sur une montagne sans qu’il ne foule les pieds. Voilà ou la complaisance l’a conduit. C’est pourquoi nous devons plaire à Dieu et lui obéir. Plusieurs personnes par sentiments ont raté le but et d’autres ont perdus la grâce de Dieu sur leur vie. En toute chose demandons la volonté de Dieu. C’est pourquoi les apôtres ont fait la volonté de Dieu au lieu des hommes: Et les ayant appelés, ils leur défendirent absolument de parler et d’enseigner au nom de Jésus. Pierre et Jean leur répondirent: Jugez s’il est juste, devant Dieu, de vous obéir plutôt qu’à Dieu; car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu ( Actes 4:18 ).

Malgré les prières d’instances de Moïse auprès de Dieu; l’Eternel lui a dit avec colère qu’il n’entrera pas à Canaan comme il est :

En ce temps-là, j’implorai la miséricorde de l’Éternel, en disant: Seigneur Éternel, tu as commencé à montrer à ton serviteur ta grandeur et ta main puissante; car quel dieu y a-t-il, au ciel et sur la terre, qui puisse imiter tes œuvres et tes hauts faits? Laisse-moi passer, je te prie, laisse-moi voir ce bon pays de l’autre côté du Jourdain, ces belles montagnes et le Liban. Mais l’Éternel s’irrita contre moi, à cause de vous, et il ne m’écouta point. L’Éternel me dit: C’est assez, ne me parle plus de cette affaire ( Deutéronome 3: 23-26).

Voyez vous-même où la désobéissance peut nous conduire. Elle nous  met parfois en conflit avec Dieu. Alors faisons la volonté de Dieu au lieu des hommes. 

                                                            Le péché du roi Saül

Saül tomba également dans la complaisance en faisant sa propre volonté au lieu de celle de l’Éternel. Au moment où le peuple d’Israël quittait l’Egypte pour venir à Canaan; les amalécites les attaquèrent par derrière et tuèrent les femmes enceintes, les vieux, les enfants. Dieu a dit aux enfants d’Israël de ne pas répliquer et de continuer leur marche. Dieu leur a fait cette promesse qu’ils combattront les amalécites quand ils seront dans le repos car:  

L’Éternel est un Dieu jaloux, il se venge; L’Éternel se venge, il est plein de fureur; L’Éternel se venge de ses adversaires, Il garde rancune à ses ennemis ( Nahum 1:2).

Dieu voulait se venger des amalécites au temps du roi Saül. Dieu lui dit par la bouche de son prophète Samuel ceci:

Ainsi parle l’Éternel des armées: Je me souviens de ce qu’Amalek fit à Israël, lorsqu’il lui ferma le chemin à sa sortie d’Égypte. Va maintenant, frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, boeufs et brebis, chameaux et ânes ( 1 Samuel 15:2-3).

Voici l’acte cruel d’Amalek: Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d’Égypte, comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi-même. Lorsque l’Éternel, ton Dieu, après t’avoir délivré de tous les ennemis qui t’entourent, t’accordera du repos dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne en héritage et en propriété, tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous les cieux: ne l’oublie point (Deutéronome 25:17-19).

Saül obeit à l’ordre de partir en guerre contre les Amalecites. Mais sur le champ de bataille; il fit ce qui plait au peuple en épargnant le roi, les femmes, les enfants et les animaux gras. Or Dieu a dit de tout exterminer. Il prit les animaux gras sous prétexte qu’il les offrirait en sacrifice à l’Eternel. C’est pourquoi le Prophète Samuel lui a dit:

L’Éternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de l’Éternel? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. Car la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l’est pas moins que l’idolâtrie et les théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de l’Éternel, il te rejette aussi comme roi ( 1 Samuel 15:22-23).

Et Saül avoua qu’il a craint le peuple au lieu d’obéir à la parole de Dieu: Alors Saül dit à Samuel: J’ai péché, car j’ai transgressé l’ordre de l’Éternel, et je n’ai pas obéi à tes paroles; je craignais le peuple, et j’ai écouté sa voix ( 1Samuel 15:24).

Dès lors, Saül fut rejeté par Dieu et Samuel ne le fréquenta plus. Le roi Saül resta seul sans aucune orientation de Dieu:Samuel n’alla plus voir Saül jusqu’au jour de sa mort; car Samuel pleurait sur Saül, parce que l’Éternel se repentait d’avoir établi Saül roi d’Israël ( 1 Samuel 15: 35).

Saül gouvernait aucune revelation de Dieu. C’est ainsi qu’il tomba plus bas au point de consulter d’autres dieux que lui même avait rejeté et chassé. Il est écrit: Quand il n’y a pas de révélation, le peuple est sans frein; Heureux s’il observe la loi ( Proverbes 29:18)!

Alors Saül consulta une nécromancienne pour invoquer l’esprit de Samuel après sa mort. Dieu n’envoya aucun prophète auprès de lui. Il resta sans vision ni orientation puisqu’il avait choisi de complaire au peuple. L’Éternel le laissa entre les mains du peuple pour qu’il écoute sa voix. Malheureusement il tomba lui et son fils Jonathan sur le champ de bataille.

Aucun de tous ceux qui ont agit par complaisance n’a été épargné. Tous ont payé le prix de leur désobéissance. Certains sont morts par séduction comme Samson qui voulait plaire à sa femme Délila. Samson perdit son onction et ses yeux et fut livré entre les mains des Philistins, ses ennemis. En passant par Josué et les anciens qui firent alliances avec les Gabaonites et qu’ils découvrirent plus tard qu’ils étaient venus faire alliance par ruse. Le jeune prophète dans le premier livre des Rois chapitre treize mangea par complaisance et par séduction chez le vieux prophète et fut tué en chemin par un lion. 

                                                              Ceux qui ont agi sans complaisance

Par contre, certains ont agi selon Dieu sans complaisance et ceux-ci ont été bénis dans la suite des temps. Il s’agit de Phinés qui tua les deux débauches par épée. Il avait agit sans complaisance, il les tua et la colère de Dieu s’apaisa. Dieu établit une alliance éternelle avec sa postérité sur trône éternel ( Nombres 25:1-14).

Séphora coupa le prépuce de son fils avec une pierre sans tenir contre des pleurs et les douleurs que cet enfant pouvait endurer. Elle coupa le prépuce et jeta devant l’Éternel parce que Moïse avait violé l’alliance de la circoncision prescrite à Abraham par l’Éternel ( Exode :24-25).

Elie chez la veuve de Sarepta mangea le dernier repas sans tenir compte de l’enfant de la veuve. C’est pourquoi dans l’obéissance à la parole de Dieu, les gens vous traiteront d’homme sans cœur et méchant. Mais l’obéissance à Dieu vaut mieux que les sacrifices. Si Elie n’avait pas mangé le dernier repas de la veuve; le miracle ne se produirait point. 

Alors la complaisance peut nous enlever sur le chemin de Dieu. Elle tue la foi. celle-ci conduit parfois à la mort. Plusieurs serviteurs de Dieu tournent en rond et certains sont tombés dans le péché et d’autres sont morts à cause de la complaisance. 

C’est pourquoi Paul a dit à Timothée:

Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t’écoutent ( 1 Timothée 4:16).

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :