Côte D'ivoire : Abidjan - Cocody - Angré Château
+225 08 47 00 60
parolededieu@actes13.com

LES DIFFÉRENTES ÉTAPES POUR QUE VOS PRIÈRES SOIENT EXAUCÉES

Jésus le Salut qui vient du Ciel

LES DIFFÉRENTES ÉTAPES POUR QUE VOS PRIÈRES SOIENT EXAUCÉES

LES DIFFÉRENTES ÉTAPES POUR QUE VOS PRIÈRES SOIENT EXAUCÉES

Auteur:     PROPHÈTE PAUL MOÏSE D’OLIVEIRA 

 

 

 

Dépôt légal C.I. Nº 9430
Éd 4ème trimestre 2013

© Edition des Nations, 2019

Cel : (00225) 08470060 / (00225) 45640428

Site web : www.actes13.com

Mail: parolededieu@actes13.com

 

INTRODUCTION

 

 « Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne. Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison ; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et lui dit : Corneille ! Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi, il répondit : qu’est-ce, Seigneur ? Et l’ange lui dit tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. » (Actes 10 :1-4).

Il y a des prières qui montent dans les cieux. Il y en a d’autres par contre qui n’arrivent pas à percer les cieux pour atteindre Dieu. En effet, des prières sont stoppées par le péché : « Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver ? Ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. » (Esaïe 59 :1-2).

Le manque de persévérance ne permet pas non plus à la prière d’atteindre Dieu. Il ne faut pas oublier l’action des démons : ceux-ci jouent un grand rôle contre l’exaucement des prières des chrétiens. La prière de Daniel illustre bien ce fait (Daniel 10 :10-13).

Nous allons étudier des attitudes à adopter si nous voulons avoir des prières de percée.

 

 CHAPITRE 1:

DES CONDITIONS POUR ETRE EXAUCE DANS LA PRIÈRE

 

 1.La dîme et les offrandes

« Tu lèveras la dîme de tout ce que produira ta semence, de ce que rapportera ton champ chaque année. » (Deutéronome 14 :22).

La dîme et les offrandes ouvrent des portes à nos prières. Lorsque la dîme est donnée convenablement, Dieu nous ouvre de grandes portes de bénédictions. Il a révélé au prophète Malachie le bien-fondé de la dîme et des offrandes : « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l’Éternel des armées. Toutes les nations vous diront heureux, Car vous serez un pays de délices, Dit l’Éternel des armées. » (Malachie 3 :10-12).

En effet, nous recevons de la main de Dieu ce que nous lui offrons. Il multiplie le peu que nous donnons. David a dit : Car qui suis-je et qui est mon peuple, pour que nous puissions te faire volontairement ces offrandes? Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t’offrons (1Chroniques 29 :14). Il est écrit que Corneille faisait beaucoup d’aumônes ; il se souvenait des veuves et des orphelins. Cet homme donnait également aux nécessiteux et aux étrangers. Dieu a donné une ordonnance aux enfants d’Israël de ne point délaisser le Lévite, l’homme de Dieu : Tu ne délaisseras point le Lévite qui sera dans tes portes, car il n’a ni part ni héritage avec toi. Au bout de trois ans, tu sortiras toute la dîme de tes produits pendant la troisième année, et tu la déposeras dans tes portes. Alors viendront le Lévite, qui n’a ni part ni héritage avec toi, l’étranger, l’orphelin et la veuve, qui seront dans tes portes, et ils mangeront et se rassasieront, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tous les travaux que tu entreprendras de tes mains. »(Deutéronome 14 : 27-29). Toutes ces choses apportent la bénédiction dans nos entreprises.

 2. La régularité dans la prière

            La prière constante

 Je voudrais parler de la ponctualité dans la prière c’est-à-dire du respect du temps de la prière. Nous devons établir un emploi du temps pour des rendez-vous avec notre Père céleste. Dans le jardin d’Eden, l’Eternel avait une heure à laquelle il visitait la création : « Alors ils entendirent la voix de l’Eternel, Dieu qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et la femme se cachèrent loin de la face de l’Eternel Dieu, au milieu du jardin. » (Genèse3 :8). C’est le soir que Dieu visitait Adam et Eve. La création savait donc que chaque soir, Dieu leur rendrait visite. Les enfants d’Israël ont compris l’importance du temps de Dieu au point qu’ils avaient une heure pour les offrandes : « Et le roi Achaz donna cet ordre au sacrificateur Urie: Fais brûler sur le grand autel l’holocauste du matin et l’offrande du soir, l’holocauste du roi et son offrande, les holocaustes de tout le peuple du pays et leurs offrandes, verses-y leurs libations, et répands-y tout le sang des holocaustes et tout le sang des sacrifices; pour ce qui concerne l’autel d’airain, je m’en occuperai. » (2Rois 16 :15 ). Elie a attendu à l’heure de l’offrande du soir pour bâtir un autel afin d’invoquer l’Eternel : « Au moment de la présentation de l’offrande, Élie, le prophète, s’avança et dit: Éternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël! Que l’on sache aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j’ai fait toutes ces choses par ta parole. » (1 Rois 18 :36) !

Quand les hommes ont interdit à Daniel d’adorer Dieu, celui-ci priait trois fois par jour dans le secret : « Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de sa chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem ; et trois fois par jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait Dieu, comme il le faisait auparavant (Daniel 6 :10). Il servait Dieu avec persévérance. » (Daniel 6 :16).

 Daniel avait cette habitude de prier trois fois par jour avant le décret. Il a maintenu la constance de sa prière. Nous devons adopter cette méthode ; elle doit être dans nos habitudes. Celui qui a une vie de prière et qui la met en pratique, sera dans le bain de l’Esprit. Fixez-vous donc des heures de prière et respectez-les. Il y a une religion qui n’a pas Jésus mais ses adeptes prient cinq fois par jour en se tournant vers la Mecque. Les chrétiens n’arrivent pas à faire autant ; et c’est malheureux. Le Seigneur Jésus-Christ nous montre lui-même ce principe dans Marc1 :35 : « Vers le matin, pendant qu’il faisait encore sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria. ».

Prenez le temps de causeries inutiles pour en faire des moments de prière. Il est à retenir que les apôtres obéissaient aux heures des réunions de prière : « Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l’heure de la prière : c’était la neuvième heure. » (Actes 3 :1).

 En fait, la prière n’a pas d’heure fixe, mais il y a des heures d’intimité que l’on se donne pour Dieu. Les anges savent bien que ces heures sont effectivement dédiées à Dieu. La prière fait de vous, l’ami de Dieu. Ne priez pas dans un désordre mais ciblez vos sujets de prière sur un temps déterminé, faites connaître vos besoins à Dieu par des prières, des supplications, et des actions de grâces (Philipiens4 :6).

3. VOTRE ATTITUDE DEVANT DIEU

 La sanctification

C’est le fait pour une personne de s’éloigner du péché, de vivre selon les lois de Dieu. Dieu a dit : « Soyez saints, car je suis saint. » (Lévitique 19 :2). Ceux qui mènent une vie de sanctification s’approchent toujours de Dieu. Il se laisse découvrir par les sanctifiés car sans la sanctification personne ne verra le Père (Hebreux 12 :14).

Notre Dieu aime le pécheur mais il n’aime pas le péché. C’est pourquoi quiconque veut s’approcher de lui doit se repentir de ses iniquités. C’est par le sang de Jésus que nous sommes purifiés. Car sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon. Il est écrit : « Celui qui cache ses transgressions ne prospère point ; mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. » (Proverbes 18 :13).

Quand vous priez et que le Diable sait qu’il a quelque chose en vous, il s’appuie sur ce péché pour en faire une brèche pour vous détruire. C’est pour cette raison que Jésus a dit : « Le Diable vient mais il n’a rien de moi. » (Jean 14 :30). Lorsque Acan a violé l’interdit de Dieu, toute la grande armée d’Israël a pris la fuite au cours d’un combat en face d’Aï, un petit peuple. Alors Dieu dit à Josué de se sanctifier et d’ôter l’interdit au milieu du peuple. Après avoir lapidé Acan, et tout ce qui lui appartenait, ils eurent la victoire sur Aï (Josué 8 :1-29).

4. La crainte de Dieu

C’est la condition pour vivre dans la sanctification. Craindre Dieu, c’est le fait pour un homme d’avoir peur de lui désobéir. Il est écrit que La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse; Tous ceux qui l’observent ont une raison saine. Sa gloire subsiste à jamais (Psaumes 111 :10 ). Si nous le craignons, il nous exauce toujours. Son ange campe autour de tous ceux qui le craignent, et il les arrache au danger (Psaumes 34 :8). Si vous craignez Dieu, mêmes vos pensées sont miraculeusement exaucées. Il m’arrive parfois de désirer quelque chose, et Dieu m’exauce. Joseph, se trouvant dans la maison de Potiphar, pouvait bien coucher avec la femme de celui-ci. Il ne le fit cependant pas, par crainte de Dieu.

Un jour, je constatai que les chaises de l’église étaient insuffisantes. Je dis au peuple de Dieu d’envoyer quelques bancs pour le programme prochain. Dans la même semaine, Dieu toucha le cœur d’un frère en Christ d’une autre communauté. Celui-ci nous acheta vingt-cinq chaises neuves. Quand tu fais la volonté de Dieu, il te surprend toujours. Il est écrit : « Fais de l’Eternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire. » (Psaumes 37 :4). Et il fait même au-delà de nos pensées.

5. La persévérance dans la prière

Si vous êtes dans une situation qui vous rend esclave, il vous faut prier sans cesse parce que le Diable ne relâche jamais ses prisonniers (Esaïe 14 :17).

Nous devons persévérer dans la prière. Priez sans cesse, a dit l’apôtre Paul (1 Thessaloniciens 5 :17). Le Seigneur Jésus a donné plusieurs paraboles concernant la prière persévérante ; Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point relâcher (Luc 18 :1).

Après une sécheresse de trois ans et six mois, Elie persévéra en priant sept fois avant qu’il ne pleuve enfin. S’il s’était arrêté à la sixième prière, il ne serait pas exaucé. Quant au prophète Daniel, il fut exaucé après vingt-et-un jours de jeûne et de prière. Satan et son armée ont coupé la voie à l’ange Gabriel qui apportait une suite favorable à sa prière.

Les démons et les sorciers n’accepteront point que vous soyez guéris ou bénis. Ils mettront toujours des embûches à toutes vos prières. Satan a trouvé même le Christ dans le désert pendant son moment de jeûne de quarante jours et quarante nuits. Le Diable rode toujours pour détruire, voler et égorger : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire le Diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachez que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. » (1Pierre 5 :8-9).

Lorsque Pierre a été mis en prison, l’Eglise n’a cessé d’adresser pour lui des prières à Dieu (Actes 12 :5). Alors Dieu exauça ces prières en envoyant son ange pour le faire sortir, la veille du jour prévu pour son exécution. Dans le jardin de Gethsémané, Jésus persévéra dans la prière au point que sa sueur coula comme des grumeaux de sang. C’est cette expérience douloureuse qui l’a emmené à la victoire glorieuse de la Croix. Le jour de l’attente du Saint-Esprit, les apôtres ne sont pas assis pour le recevoir. Ils pouvaient se dire : « De toute façon, Jésus nous l’a promis; alors ne nous cassons plus la tête car Dieu ne ment pas. ». Au contraire, d’un commun accord, les apôtres persévéraient dans la prière avec les femmes et, Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus (Actes 1 :14).

Si nous ne sommes pas exaucés dans nos prières, nous devons persévérer. Etre exaucé ne veut pas forcément dire que Dieu a accepté toutes nos requêtes. Il peut exaucer par un oui ou par un non. Oui, parce qu’il est d’accord, et non, parce que cela n’est pas de sa volonté. La requête de Jésus en face de la mort douloureuse n’a pas été exaucée car s’il ne mourait pas à la Croix, aujourd’hui Satan serait le maître du monde. Nous irons alors tous tout droit en Enfer. Dieu a toutefois fait selon sa volonté pour que Christ soit même ressuscité et glorifié. Pour que vous sachiez que si une situation ne vient pas de lui, il peut vous parler par sa parole, les songes ou visions, les hommes de Dieu, les paroles de connaissance, les signes.

6. La prière de la foi

 « Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celle qu’on ne voit pas. » (Hébreux 11 :1).

« Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. » (Romains10 :17).

Lorsque les apôtres n’ont pas pu chasser le démon de l’épilepsie dans le corps d’un jeune homme, ils posèrent la question à Christ : « Pourquoi n’avons-nous pas pu chasser ce démon ? Et Jésus répondit : C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible. » (Matthieu17 :19-20).

Avoir la foi, c’est aussi prendre des risques ; c’est croire sans rien voir. En effet, le pire ennemi de la foi c’est le doute. Si je veux rendre des témoignages de la foi de certaines personnes, je ne finirais pas d’écrire leurs expériences de foi émouvante. Lisez le chapitre onze du livre d’Hébreux qui parle spécialement de la foi. Beaucoup de gens ont été guéris par le Seigneur à cause de leur foi.

Souvent Jésus dit: ta foi t’a sauvée (Marc 5 :34), ou, ta foi t’a guéri (Matthieu 9 :22), ou, qu’il te soit fait selon ta foi (Matthieu 8 :13), ou, ta foi est grande (Matthieu 15 :28).

 Christ aimait bien les gens qui ont une grande foi : « Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. » (Hébreux 11 :6).

Car c’est par la grâce que nous sommes sauvés, par le moyen de la foi. Celui qui prie avec foi verra de grands miracles s’opérer dans sa vie et dans celles des autres. Quand un homme a la foi, il surmonte les épreuves les plus pénibles de sa vie. Car le juste vivra par la foi (habacuc2 :4) ; et la foi sans les œuvres est morte (Jacques2 :26). Si vous voulez avoir une vie chrétienne heureuse et épanouie, ayez la foi. Quand vous avez la foi, rien ne vous effraie. Vous réussissez en tout lieu. Si quelqu’un veut avoir une foi audacieuse, qu’il mette la parole de Christ en pratique sans aucun doute. Dans le ministère, je prophétise simplement avec foi, et je vois la main de Dieu agir. Le miracle de ta foi vient du fruit de la parole qui sort de ta bouche. Si vous croyez à l’autorité de la parole de Dieu, vous réaliseriez des choses pour Dieu.

Ma foi m’a soutenu pendant mes grands moments d’épreuves. Un jour, le Diable frappa mon fils aîné d’une mort subite. Dès que j’ai vu que mon fils a rendu l’âme, ma première parole a été la suivante : « Satan, tu mens, mon fils n’est pas mort. Si Jésus a ressuscité Lazare et qu’il est lui-même ressuscité le troisième jour, mon fils sera ressuscité, au nom de JESUS. ». Nous implorâmes la miséricorde de Dieu, en rappelant à Dieu sa mort sanglante sur la croix et la puissance de sa résurrection. Je rappelai au Père toutes les promesses et alliances annoncées dans sa parole. J’insistai sur l’alliance de sang de la Nouvelle Alliance. Je demandai qu’on mette de l’eau sur l’enfant et moi. Après quelques minutes, il déféqua, mais nous avons persévéré dans la prière. Et vingt minutes plus tard, Dieu le ressuscita. Alléluia ! Des « alléluias » par-ci et des « Gloire à Dieu ! » par-là. Nous étions tous heureux.

Depuis plusieurs années de ministère, je n’avais jamais su louer Dieu. Ce miracle a augmenté ma foi, la crainte pour mon Dieu s’accrut, l’amour de mon Père céleste devint intense et de plus en plus intime. Ma confiance au Seigneur Jésus devint une réalité dans ma vie, dans mon foyer et dans mon ministère.

Un mois plus tard, ce fut ma femme qui perdit connaissance. J’invoquai le sang de Jésus sur elle dans la chambre et son âme revint au-dedans d’elle. Une semaine plus tard, ce fut de même pour la fille d’un frère. Nous fîmes les mêmes choses que par mon fils ; c’est-à-dire l’eau et le sang de Jésus.

En priant, j’ai reçu de l’Esprit qu’on mette l’eau sur l’enfant et sur moi. C’était sous une inspiration divine. Souvent de violents combats se déroulent entre mon esprit et dans ceux des démons. Ils me lancent des flèches de pensées impures. Mais je les affronte par la parole de Dieu. Parfois, le Diable me dit que des échecs et des morts seront dans ma vie. Je les rejette par la parole et je leur dis : il est écrit dans Esaïe 7 :7 : « Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : que cela n’arrivera pas, et cela n’aura pas lieu, au nom de Jésus. ». Ayez la foi sinon votre ennemi vous troublera toujours.

7. Priez avec la parole de Dieu

Dans le désert, Jésus a vaincu le Diable avec la parole. Si une situation est en face de nous, affrontons-la avec la parole puissante de Dieu. Cela implique sa méditation. L’Eternel dit à Josué : « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour y agit fidèlement selon tout ce qui est écrit ; car c‘est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. » (Josué 1 :8).

 Nous pouvons vaincre le Diable au moyen de prières conduites par des passages bibliques. Si nous savons placer les paroles selon leur contexte, et selon nos besoins, nous aurons toujours la victoire sur toutes choses. La parole de Dieu est notre guide, ses révélations nous éclairent. Les enfants d’Israël ont toujours rappelé à Dieu ses alliances. Car sa parole est une promesse ; nous devons l’utiliser dans nos prières. Celui qui prie avec les Saintes Ecritures, sortira victorieux. Chaque problème a sa solution dans la Bible. C’est pourquoi, dans ce livre, j’ai donné quelques versets pour aider certaines personnes afin de les orienter dans la prière (voir alliances et promesses pour la guérison dans mon livre : Prophétisez sur votre terre).

8. Priez avec le Sang de Jésus

 « Et pour toi, à cause de ton alliance scellée par le sang, je retirerai tes captifs (tes prisonniers) de la fosse où il n’y a point d’eau. » (Zacharie 9 : 11).

Le sang de Jésus a une autorité libératrice. Le sang de Jésus est puissant pour vaincre les démons. Dans le livre de l’Apocalypse, l’ange Michel et les autres anges des cieux ont eu la victoire sur le Diable à cause du sang de l’agneau et la parole de leur témoignage (Apocalypse 12 : 11-12).

Pour mener le combat spirituel, nous devons invoquer le sang de Jésus-Christ. Le sang de la Nouvelle Alliance est très efficace pour un combat victorieux. Il nous protège contre les flèches et contre tout envoûtement de nos ennemis. En même temps que le sang anéantit les œuvres des ténèbres, il nous protège en tout. C’est le sang de Jésus qui guérit. Si vous avez une situation très compliquée, je vous recommande d’invoquer le sang de Jésus. Invoquez-le sur votre enfant malade, sur votre époux ou épouse, sur votre maison, sur votre voiture, sur votre assemblée. Le sang de Jésus annule tout enchantement et toute divination contre vous.

Quand vous invoquez le sang, vous annoncez la mort sanglante et la résurrection de Christ. En réalité, quand vous l’invoquez, il ne se passe rien dans le physique mais un bouleversement se produit dans le royaume de Satan. Vous proclamez la défaite et le jugement du Diable et de ses agents.

Jacques nous écrit que les démons croient aussi, et ils tremblent (Jacques 2 : 19). Pourquoi les démons tremblent-ils? Ils tremblent parce que la foi du chrétien produit de grandes choses dans le monde spirituel. Lorsque nous invoquons le sang par la foi, le monde des ténèbres est sérieusement ébranlé. Le sang invoqué, le monde spirituel devient aussi rouge que lui. Des années en arrière, j’eus un songe où j’étais menacé farouchement par l’esprit de mort. Cet esprit entra dans ma chambre et commença à m’attaquer. C’est ainsi que j’ai dit : le sang de Jésus, le sang de Jésus, le sang de Jésus… A l’instant même, tous les murs de la chambre se couvrirent du sang rouge et, chose surprenante, l’atmosphère prit la teinte rouge d’une ampoule. Subitement l’esprit se déguisa et sortit immédiatement de la chambre. C’était réellement une grande victoire pour moi à cause du sang de l’agneau. Mon épouse et mes enfants ont été guéris et délivrés de la mort lorsque j’ai invoqué l’autorité du sang de Jésus.

Si vous voyez quelqu’un qui rend l’âme sous vos yeux, et que cette mort n’est pas de Dieu, ne paniquez pas. Prenez votre sang froid, ayez foi et faites recours à la parole de Dieu. Invoquez immédiatement le sang de Jésus, versez de l’eau froide sur la victime en déclarant des paroles de foi, et dites : Au nom de Jésus, toi, esprit de mort, je te chasse de ce corps dans le sang de Jésus. Vous serrez en même temps la personne dans vos bras si c’est un enfant ; et vous ordonnez qu’on mette de l’eau sur vous deux, en invoquant toujours le sang précieux de Jésus-Christ. Si vous persévérez, vous verrez le miracle de Dieu se produire sous vos yeux. Mais ce ne sont pas dans tous les cas qu’il faut mettre de l’eau.

9. L’autorité du sang de Jésus

Le sang de Jésus est le secret du chrétien. C’est le sang de la Nouvelle Alliance, il nous sauve de la fosse de la mort : « Et pour toi, à cause de ton alliance scellée par le sang, je retirai tes captifs de la fosse où il n’y a pas d’eau. » (Zacharie 9 : 11). Quand nous invoquons le sang de Jésus, les chaînes se brisent, les liens sont rompus, la malédiction est brisée, la sorcellerie est vaincue, et les malades sont guéris car c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris (Esaïe 53 : 5). Le sang de Jésus rend la mort impuissante. C’est-à-dire que le pouvoir et l’autorité de Satan sont inefficaces et de nul effet devant le sang de la croix (Hébreux 2 :14). Ainsi, il délivre tous ceux qui ont la crainte de la mort, et qui étaient, toute leur vie, retenus dans la servitude (Hébreux 2 :15). C’est par le sang de Jésus que l’Evangile peut sauver des vies humaines. Le sang nous délivre de la servitude de la mort et nous ouvre les portes de la vie éternelle. Si vous invoquez le sang de Jésus sur vos maisons et sur vos portes, vous demeurez à l’abri du Tout-Puissant. Si vous invoquez le sang de Jésus chaque jour sur des villages ou des villes, des nations et surtout sur les incrédules, et que vous persévérez dans l’intercession, vous verrez des cœurs de pierre, des méchants, des pécheurs se donner à Jésus.

C’est en invoquant le sang de Jésus sur des malades que nous pouvons constater beaucoup de miracles. Le miracle de Dieu vient du sang de son fils Jésus. C’est le sang de la vie (Jean 6 :54).

Invoquez le sang de Jésus sur les lieux de croisade, de délivrance, couvrez vos familles, vos églises, vos activités, vos projets du sang de Jésus quand vous faites des délivrances. Ce faisant, vous mettez votre vie en sécurité : « Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Égypte. » (Exode 12 :13). En effet, le sang de Jésus a une autorité mondiale.

10. Le sang de la réconciliation

Seul le sang de Jésus peut nous rapprocher les uns des autres. Si ce même sang a le pouvoir de nous rapprocher de Dieu, quoi de plus normal qu’il le fasse aisément entre hommes Éphésiens 2 :11-13). Avec le sang de la croix, nous faisons la paix avec Dieu par la réconciliation (Colossiens 2 : 20-22).

 11. Le sang qui parle

 Jésus est le médiateur de la Nouvelle Alliance et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel (Hébreux 12 :24). Le sang de Jésus crie : « Victoire ». Alors que celui d’Abel appelle à la vengeance, que justice soit faite »[1]. Mais le sang de Jésus parle de pardon (Hébreux 9 :22), de purification (1 Jean1 :7), de victoire (Apocalypse 12 :11), de blanchissement de vêtements ou de notre vie (Apocalypse 7 : 9 et 14; il nous marque de son sceau. Le sang de Jésus, c’est la victoire du chrétien et la voie du salut éternel. Que Dieu vous scelle dans le sang de Jésus.

Le sang de Jésus est devenu pour moi le plus grand secret de ma vie, a dit l’Evangéliste Benny Hinn ; j’aime vraiment le sang de Jésus. Il m’a sauvé la vie à plusieurs occasions et a éloigné de ma famille et de mon ministère le malheur. Aussi, le Pasteur Paul Yonggi Cho a donné un enseignement poignant sur le sang de Jésus, dans l’un de ses ouvrages.

Si vous l’invoquez dans le camp des sorciers et des mystiques en pleine opération, ils sont automatiquement bloqués et vaincus. Si vous insistez, ce jour sera une grande défaite pour eux. J’invoque le sang de Jésus sur les personnes avant de leur imposer les mains, afin d’éviter le transfert de maladie, de péché et de possession. Je suis toujours prudent en invoquant le sang de Jésus avant d’exécuter toute œuvre. Même pour tendre ma main pour saluer quelqu’un qui me semble bizarre ou mystique, j’invoque le sang de Jésus sur ma main. Invoquez-le sur votre nation, sur votre nourriture, même sur l’eau. Le sang de Jésus guérit, protège, couvre, et combat le Diable, les force du mal.

Les enfants d’Israël ont été délivrés en Egypte par le sang des taureaux. Alors que le sang de Jésus est plus précieux et plus puissant que celui des animaux. Le sang de Jésus donne la vie. Voilà le secret. Pour une délivrance totale, invoquez le sang de Jésus, et l’ange viendra à la vue de ce sang ; tel est le secret.

Méditons

Et pour toi, à cause du sang de ton alliance (Nouvelle Alliance), j’ai relâché tes prisonniers de la fosse où il n’y a point d’eau. (Zacharie 9 : 11).

Le sang anéantit Satan (Hébreux 2 : 14).

Le sang anéantit la crainte de la mort (Hébreux 2 : 15).

Il purifie notre conscience des œuvres mortes (Hébreux 9 : 14).

Il purifie le ciel (Hébreux 9 : 23).

Il donne l’assurance (Hébreux 10 : 19).

Il promet la perfection (Hébreux 13 : 20-21).

La rédemption (Ephésien 1 : 7).

Le sang réconcilie (Colossiens 1 : 20).

Il purifie de tout péché (1 Jean 1 : 7).

Il nous délivre de nos péchés (Apocalypse 1 : 5).

Il rachète le monde (Apocalypse 5 : 9-10).

Il donne la victoire (Apocalypse 12 :11).

Le sang a une grande portée spirituelle, c’est par le sang de Jésus que le Saint-Esprit nous enlèvera. Il nous donne l’assurance de notre salut, car c’est lui qui nous sanctifie de tout péché.

 Seigneur Jésus, sanctifie-moi par ton sang précieux.

Si vous avez une douleur dans votre corps, déclarez le sang de Jésus sur le lieu et priez avec foi et autorité. Demandez surtout l’assistance du Saint-Esprit. Si vous marchez selon l’Esprit, vous n’accomplissez pas les désirs de la chair. Pour être rempli du Saint-Esprit, il faut beaucoup prier et jeûner. Demandez à Dieu, le Saint-Esprit en persévérant dans la prière. Lisez les Saintes Ecritures. Tout ce que vous faites, faites-le par la foi, car la foi est le secret d’une vie chrétienne triomphante. Car la foi fait venir à l’existence ce qui n’existait pas (Hébreux 11 : 1). J’ai foi qu’après la lecture de ce livre, beaucoup de choses changeront en vous à la gloire du Dieu le Père, au nom de Jésus. La réussite et le succès seront manifestes. Vous passerez de l’échec à la gloire et de gloire en gloire, de la maladie à la guérison ; puis de la prison à la liberté.

 

 CHAPITRE 2 :

LA PRIÈRE D’ACTION DE GRACE ET DE LOUANGE

 

La prière d’action de grâce est celle faite pour reconnaître les bienfaits de Dieu. C’est de lui dire merci pour tous ses hauts faits. On doit lui être reconnaissant pour son amour insondable, Pour les miracles, les guérisons, et surtout pour des conversions à Christ, chaque jour dans le monde.

Egalement, nous ne devons pas attendre nos moments de joie pour le louer. Dans le malheur, il doit être aussi loué. C’est ce que fit Job qui rendit grâce à l’Eternel pendant ses grandes épreuves. Il dit : « Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Eternel a donné, et l’Eternel a ôté ; que le nom de l’Eternel soit béni. » (Job 1 :21)!

Dans le livre d’Hébreux, il est écrit : « Par lui, offrons sans cesse un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confesse son nom. » (Hébreux13 :15).

Magnifions son nom dans nos prières et chants. Dieu mérite d’être chanté. Celui qui ne le fait pas est semblable aux neuf lépreux qui n’ont pas rendu gloire à Christ après leur guérison.

Mais l’un d’eux, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix. Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C’est un Samaritain (Luc 17 :15-16).

Soyons reconnaissants à Dieu qui nous donne chaque jour, le souffle de vie. Que l’ingratitude soit bannie dans nos relations quotidiennes. Soyez reconnaissants, a dit l’apôtre Paul dans Colossiens 3 :15 b ; et dit encore : « Et rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. » (1Thessaloniciens 5 :18). On peut même rendre gloire à Dieu pour la maladie dont on souffre, pour l’emprisonnement injuste dont on est victime. Injustement, Joseph fut jeté en prison avant d’accéder au poste de Premier Ministre. Que nul ne soit indigné si quelqu’un prie ainsi : Père je te rends grâce parce que je suis malade ; ou je te dis merci parce que je chôme ; ou bien parce que mon visa n’a pas été validé.

Un frère était venu voir son pasteur pour qu’il soit repris dans son travail. Après avoir jeûné et prié son nom n’y était pas. Il travaillait sur un grand navire dont les employés étaient très bien payés. Il retourna vers le pasteur pour le menacer : tu es un faux pasteur ! Malgré les prières et jeûnes, mon nom n’est pas sur la liste, tandis que mes collègues païens, qui n’ont pas prié, iront tous pour se faire de grands sous en mer. Dieu sait bien pourtant que j’ai une famille à nourrir. Pourquoi ton Dieu peut me faire pareille chose. Il claqua la porte et sortit avec des injures. Un mois plus tard, il lut dans un journal que ce même navire a coulé en pleine mer. On dénombre des centaines de morts dont aucun survivant. Alors tout heureux, il accourut chez le pasteur et se mit sur ses genoux pour témoigner et se repentir, en rendant grâces à Dieu. C’est dans ce sens que Paul a dit : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Romains 8 :28). C’est ce qu’on traduit littéralement par « tout ce que Dieu fait est bon ».

Dieu sait bien que le Diable avait décidé de couler le bateau. Il fallait que cet homme ne soit pas recruté. Il échappa aussi à la mort pour mieux s’occuper de sa famille. Autrement, sa femme serait veuve et ses enfants orphelins. Notre Dieu châtie ses enfants qu’il aime.

 « Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils. Supportez le châtiment : c’est comme des fils que Dieu vous traite ; car quel est le fils qu’un père ne châtie pas ? Si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes des enfants illégitimes, et non des fils. D’ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie ? Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon ; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. » (Hébreux12 :6-11).

Les fils de Dieu doivent être toujours dans la joie. Si vous refusez d’être reconnaissant, vous allez faire autour de vous des ennemis. David a été victime de l’ingratitude d’un homme appelé Nabal. Or David a gardé ses troupeaux contre une armée ennemie. Quand David et ses compagnons eurent faim, Nabal le méchant leur refusa catégoriquement de la nourriture. Il a fallu la bonté de sa femme Abigaïl, pour que David revienne de son ardente colère (1Samuel 25 :2-35).

Daniel a rendu grâce à Dieu, quand l’Eternel lui a révélé le songe oublié de Nebucadnetsar. Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux (Daniel 2 :19) ; et dit :

« Dieu de mes pères, je te glorifie et je te loue de ce que tu m’as donné la sagesse et la force, et de ce que tu m’as fait connaître ce que nous t’avons demandé, de ce que tu nous as révélé le secret du roi. » (Daniel 2 :23).

Pareillement à Daniel, nous devons lui rendre grâce pour tous ses hauts faits, même dans les moindres choses.

En effet, Dieu rappelle aux enfants d’Israël de ne point l’oublier, quand ils seront dans l’abondance.

 « Lorsque tu mangeras et tu te rassasieras, tu béniras l’Eternel, ton Dieu, pour le bon pays qu’il t’a donné. Garde-toi d’oublier l’Eternel, ton Dieu, au point de ne pas observer ses commandements … Lorsque tu mangeras et que tu te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habiteras de belles maisons. Lorsque tu verras multiplier ton gros et menu bétail, s’augmenter ton argent et ton or, et s’accroître, tout ce qui est à toi. Prends garde que ton cœur ne s’enfle, et que tu n’oublies l’Eternel, ton Dieu qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de la servitude. » (Deutéronome 8 :10-14)  

Il y a des personnes pour lesquelles des hommes de Dieu ont prié et jeûné pour des délivrances et déblocages. Après exaucement, elles se sont fondues dans la nature. Certaines d’entre elles ne donnent pas la dîme, ni ne font des offrandes pour l’avancement de l’œuvre du Seigneur. Pour d’autres, ils apportent le superflu. Parfois, ils abandonnent leur assemblée en portant des jugements sévères contre les oints de Dieu, sous le prétexte qu’ils sont forcés par les ministres de Dieu à donner la dîme et les offrandes. Souvent ceux qui le font, s’enflent d’orgueil et veulent faire la loi dans la maison de Dieu. Ils n’ont aucun respect pour leur guide spirituel. Ils le ridiculisent à cause de leur soutien financier et matériel. Si vous êtes dans ces situations, je voudrais vous supplier de ne plus agir ainsi de peur d’être jugés par Dieu. Il est écrit :

 « Ne touchez pas à mes oints, et ne faites de mal à mes prophètes. » (Psaumes 105 :15). Il est aussi écrit : Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes dont ils devront rendre compte ; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage. » (Hébreux 13 : 17).

Soyez obéissants et ne faites pas le contraire. Ne vous opposez pas aux enseignements qui dévoilent le péché et les œuvres du Diable. Ne corrompez pas les hommes de Dieu par vos biens, plutôt rendez grâce à Dieu en toutes choses.

Et apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux (Malachie 3 :10).

1. Priez et chantez des cantiques 

 Psaumes 150

 Louez l’Eternel

 Louez Dieu dans son sanctuaire !

 Louez –le dans l’étendue, ou éclate sa puissance !

 Louez –le pour ses hauts faits !

 Louez –le selon l’immensité de sa grandeur !

 Louez-le au son de la trompette !

 Louez –le avec le luth et la harpe !

Louez –le avec le tambourin et avec des danses !

Louez –le avec des instruments à cordes et le chalumeau 

Louez –le avec les cymbales sonores !

Loue- le avec les cymbales retentissantes !

 Que tout ce qui respire loue l’Eternel !

 Louez l’Eternel !

 

La louange a un impact puissant dans la délivrance. Si nous prions et que nous chantons des cantiques à Dieu, nous verrons le miracle s’opérer sous nos yeux sans aucun effort de mains d’hommes. C’est l’Eternel qui combattra pour nous. On peut constater la puissance de la louange dans Actes 16 :25 à 26 : « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges à Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il eut un tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés ; au même instant toutes les portes s’ouvrirent et les chaînes de tous les prisonniers furent rompues. ».

L’on peut souligner les points très importants et pratiques pour une délivrance rapide, à partir de la prière et des chants:

1)   vers le milieu de la nuit

2)   Prière et chant de louange à haute voix

3)   L’unité d’esprit (Paul et Silas). Alors le résultat fut instantané :

 -Tout à coup, il se fit un tremblement de terre

– les fondements de la prison furent ébranlés

 –AU MEME INSTANT, un miracle s’est produit.

 -Toutes les portes s’ouvrirent

 -Les liens de tous les prisonniers furent rompus (délivrance totale)

2. La louange délivre du mauvais esprit

Celui qui est possédé d’un mauvais esprit est un prisonnier de Satan. Ce fut le cas de Saül qui fut agité d’un mauvais esprit venant de l’Eternel quand l’onction royale l’a quitté (1 Samuel 15 :14). Alors il fut délivré par David :

 « Et lorsque le mauvais esprit était sur Saül, David prenait la harpe et la jouait ; Saül respirait alors plus aisément, se trouvait soulagé et le mauvais esprit se retirait de lui. » (1 Samuel 16 : 23).

Le roi David fit de la louange son ministère. Il psalmodia Dieu avec 73 psaumes parfois accompagnés de harpe de luth de cymbales, de flûtes,….. (Psaumes 4 : 1). Il a dansé devant l’Eternel de toute sa force (2 Samuel 6 : 14 ). Et sa femme mécontente du fait que le roi, son mari ait dansé devant l’Eternel et devant les servantes et les serviteurs, a été frappée de stérilité (2 Samuel 6 : 20-23). Ce n’est point pour les hommes que nous dansons. Or les païens dansent pour plaire au monde, mais nous, nous dansons pour rendre gloire à Dieu et lui plaire. David a cru au ministère de la louange auquel l’Eternel accorde une grande importance. Dans le livre de 1chroniques 25 :1, il est écrit que :

« David et les chefs de l’armée mirent à part pour le service ceux des fils d’Asaph, d’Héman et de Jeduthun qui prophétisaient en s’accompagnant de la harpe, du luth et des cymbales …et leur nombre était 288 chantres de l’Eternel (v7).

Ils les repartirent en 24 classes de musiciens et de chanteurs. ».

 

3. La délivrance de royaume de Juda par les chantres

 « L’année du règne du roi Josaphat, roi de Juda, il eut une invasion de Juda par les Ammonites, Moabites, et Edomites. Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l’Eternel, et publia un jeûne pour tout Juda. » (2 chroniques 20:3).L’Eternel parla par la bouche du prophète Jachaziel qui prophétisa ainsi :

«  …demain, descendez contre eux ; ils vont monter par la colline de Tsits, et vous les trouverez à l’extrémité de la vallée, en face du désert de Jeruel. Vous n’aurez point à combattre en cette affaire: présentez-vous, tenez-vous là, et vous verrez la délivrance que l’Eternel vous accordera. Juda et Jérusalem, ne craignez point et ne vous effrayez point demain sortez à leur rencontre et l’Eternel sera avec vous. » (2 chroniques 20:15 -17)

 Puis le roi Josaphat rassura le peuple le lendemain à leur départ pour la bataille et dit :

« Écoutez-moi, Juda et habitants de Jérusalem ! Confiez-vous en l’Eternel votre Dieu et vous serez affermis ; confiez-vous en ses prophètes et vous réussirez. » (2 chroniques 20:20)

Savez-vous comment l’Eternel opéra le miracle de la délivrance ? C’est par les chantres qui célébraient DIEU par des chants et des louanges. Ils mirent une confusion et un aveuglement contre l’ennemi de Juda et de Jérusalem. Curieusement, les chantres précédaient l’armée alors que cela devrait être le contraire. Au lieu que l’armée soit au devant des chantres, ce fut plutôt les chantres qui se mirent au devant de l’armée. C’est par le ministère des chantres que Dieu envoya ses anges pour les confondre :

« Puis, d’accord avec le peuple, il nomma des chantres qui revêtus d’ornements sacrés, et marchant devant l’armée, célébraient l’Eternel et disaient : louez l’Eternel, car sa miséricorde dure à toujours! Au moment où l’on commençait les chants et les louanges l’Eternel plaça une embuscade contre les fils d’Ammon et de Moab et ceux de la montagne de Seir, qui étaient venus contre Juda. Et ils furent battus. Les fils d’Ammon et de Moab se jetèrent sur les habitants de la montagne de Séir pour les vouer par interdit et les exterminer ; et quand ils eurent fini avec les habitants de Séir, ils s’aidèrent les uns les autres à se détruire. Lorsque Juda fut arrivé sur la hauteur d’où l’on perçoit le désert, ils regardèrent du côté de la multitude, et voici, c’étaient des cadavres étendus à terre, et personne n’avait échappé. Josaphat et le peuple allèrent prendre leurs dépouilles; ils trouvèrent parmi les cadavres d’abondantes richesses et des objets précieux, ils enlevèrent tant qu’ils ne purent tout emporter. Ils mirent 3 jours au pillage du butin, car il était considérable. » (2Chroniques 20 : 21-25). 

Ici, nous voyons la puissance du ministère des chantres ; les responsables d’Eglise doivent donner place aux chantres. Ils ont besoin d’un bon encadrement car c’est un ministère qui est beaucoup attaqué par les esprits des eaux. Il faut les honorer parfois avec des diplômes, des habits somptueux (les chantres étaient revêtus d’ornements sacrés (v21)).

De même, les chrétiens de tous bords doivent avoir des moments spéciaux de louange et des concerts dédiés à l’Esprit de Dieu.

4. Les cantiques des anges de Dieu

Les saints anges ont adoré et célébré la naissance de JESUS. Dieu a à son service des anges chantres et musiciens. Quand il est descendu sur le mont Sinaï, il était au milieu de la louange des anges (Exode 19:18-19). Il ne peut pas s’adorer lui-même, il a besoin de vrais adorateurs. Lorsque nous serons au ciel avec lui, nous n’allons plus prier, ni intercéder, ni lire la parole, car nous serons tous auprès de Lui. Nous n’aurons plus à méditer la parole de Dieu, car la parole de Dieu sera son nouveau nom qui sera constamment avec nous pour l’éternité

Cependant, nous continuerons à le louer, et à le célébrer avec des cantiques spirituels, et à contempler sa gloire aux siècles des siècles.

Alors qu’attendons-nous pour nous exercer à le louer, à l’adorer et à le chanter jusqu’à la plénitude de sa présence ? Que tout ce qui respire loue l’Eternel.

Procurez-vous des cassettes et des CD pour des chants inspirés pour votre édification. Apprenez des chants spirituels.

 

 CHAPITRE 3 :

QUELQUES TYPES DE PRIÈRE

 

1. La prière du leader

Il s’agit de la prière des conducteurs spirituels : c’est la prière des leaders. Lorsque l’Eternel prit la décision stricte d’effacer la mémoire du peuple d’Israël dans le désert, quand ils désobéirent à ses lois, Moïse implora l’Eternel en faveur du peuple pour qu’il se repente de son ardente colère.

 Il s’agit ici de la prière faite par un homme de Dieu : un apôtre, un prophète, un pasteur…. En effet, tout au long de la parole de Dieu, Dieu a souvent écouté la prière des leaders pour son peuple. Je sais bien que vous avez reçu des enseignements disant que nous sommes tous des sacrificateurs. Ce n’est pas faux, mais il y a aussi ceux qui exercent un ministère particulier. Il est bien vrai que tous peuvent évangéliser, ou chasser les démons, mais il n’est pas donné à tous d’être apôtre, prophète, pasteur, évangéliste et docteur. Tout le monde n’est pas appelé à diriger un peuple. Conduire les hommes est la mission la plus difficile au monde.

Malgré vos prières et vos jeûnes, vous pouvez réaliser que rien ne marche, mais une simple prière du conducteur spirituel peut tout bouleverser.

Lorsque Dieu voulait bénir le peuple d’Israël, il parla à Moïse, et dit : « Parle à Aaron et à ses fils… » (Nombres 6 :22-27).

Dieu oint spécialement les leaders pour apporter une délivrance, un miracle. Il avait choisi Moïse et Aaron pour se présenter devant la face de Pharaon.

C’est Moïse qui fit traverser la mer Rouge au peuple, qui pria pour que la manne descende du ciel. C’est encore lui qui implora l’Eternel de ne pas détruire les enfants d’Israël dans le désert ; celui-ci s’est rebellé contre Dieu et contre Moïse. Quand les leaders reçoivent l’onction, ils passent au poste de porte-parole de Dieu.

Dans le désert, Moïse a transmis l’onction à Josué par l’imposition des mains. C’est le leader qui communique l’onction au peuple. 

« Josué, fils de Nun, était rempli de l’Esprit de sagesse, car Moïse avait posé ses mains sur lui. Les enfants d’Israël lui obéirent, et se conformèrent aux ordres que l’Eternel avait donnés à Moise. » (Deutéronome 34 :9).

Pour oindre les soixante-dix anciens, Dieu préleva du don de prophétie à partir de l’Esprit de Moïse : « L’Éternel descendit dans la nuée, et parla à Moïse; il prit de l’esprit qui était sur lui, et le mit sur les soixante-dix anciens. Et dès que l’esprit reposa sur eux, ils prophétisèrent; mais ils ne continuèrent pas. » (Nombres 11 :25). Il y eut une différence d’onction entre Moïse et les anciens ; car ceux-ci prophétisaient pour un temps : ils ne continuèrent pas. Cela explique que l’onction du leader est supérieure à celle du peuple.

Quand un leader est établi, il ne faut pas rivaliser avec lui. Koré, Abiram, Dathan, et tous ceux qui ont voulu le faire, sont tous tombés sous le jugement de Dieu. Myriam (Marie), la sœur aînée de Moïse, fut frappée de lèpre quand elle murmura contre son frère. Obéissez et soyez soumis à vos guides spirituels malgré votre âge. Ils sont oints par Dieu pour son service.

Après la mort de Moïse, Josué devint le leader pour conduire le peuple jusqu’à la terre promise. Il ne s’était jamais opposé à son maître. Il prit le relais pour achever ce que le prophète n’a pas terminé. Il reçut l’onction, et plus tard, il ordonna au soleil et à la lune de suspendre leur course au cours d’une bataille. Il devint le nouveau conducteur que tout le peuple devait écouter. Le témoignage de Josué est à imiter.

Vos guides spirituels doivent prier pour vous, implorer la grâce de Dieu sur vous pour le pardon de vos péchés. Abraham l’a fait pour Lot. C’est une loi spirituelle incontournable. Recevez des leaders des impositions des mains. Ce sont eux qui bénissent ou maudissent, ils communiquent l’onction, prient pour la délivrance et la conversion des âmes perdues. Ils restaurent les âmes désespérées en les nourrissant par la parole de Dieu. Quand Thabita était morte, les autres disciples firent appel à l’apôtre Pierre. Celui-ci pria et elle ressuscita. Un leader est comme un capitaine de bateau. Il conduit ou guide ; la parole le qualifie de berger qui fait paître le troupeau de Dieu. Le berger conduit le troupeau aux verts pâturages, et aux eaux paisibles ; il veille sur leur âme, Quand l’un d’eux s’égare, il laisse les autres pour aller à sa recherche. David a lutté contre les lions et les loups qui venaient s’emparer des brebis de son père. Comme le berger, le leader a reçu des talents pour accomplir cette tâche difficile. Salomon pria pour la dédicace du temple et le feu descendit du ciel pour consumer le sacrifice. Le roi David avait toujours le fardeau de prier et de bénir le peuple d’Israël. Jésus a fait une prière extraordinaire et prophétique pour les apôtres et pour tous ceux qui se confient à lui (Jean 17).

  1. La prière d’actions prophétiques

………………………CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE DANS LE LIVRE

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :